Le confinement ce n’est pas des vacances !

Plusieurs informations selon lesquelles des petits groupes se retrouvent pour pédaler dans la rue lui sont remontées.

Face à ce comportement irresponsable et inconscient de certaines personnes, plutôt adolescents ou jeunes adultes, le maire de Caouënnec-Lanvézéac rappelle que la période de confinement n’est pas une période de vacances.

Si le confinement est instauré c’est bien pour des raisons sanitaires de protection de la population face au risque de contamination au COVID-19.

Il convient de se protéger soit même, il convient de protéger les autres !

Durant cette période une simple promenade, d’une heure maximum dans un rayon de 1 km autour de chez soi, reste toutefois possible avec les personnes avec lesquelles chacun est confiné au quotidien, sans regroupement, sans contact entre les personnes rencontrées. Une distance « barrière » de 1,5 mètre minimum est préconisée.

Toutes ces règles sont répétées à longueur de journée sur tous les médias, dans tous les journaux, mais cela ne semble pas toujours suffisant.

La gendarmerie veille au respect de ces consignes ; des sanctions existent pour ceux qui ne les respectent pas.

Le maire sollicite donc les parents, les enfants, les familles pour échanger ensemble sur les risques liés à cette épidémie et les raisons du confinement pour que chacun, quel que soit son âge prenne conscience de la nécessité du confinement pour lutter efficacement contre ce virus.

Cabinet infirmier

Séverine LE ROUX
et
Gaëlle LE BRUN
1 route de Rospez
Tel : 02 96 05 68 50 

Cancer colorectal :

un geste simple qui peut vous sauver la vie !

Le cancer colorectal fait partie des cancers les plus fréquents et les plus meurtriers. C’est pourquoi il est indispensable, dès l’âge de 50 ans, de se faire dépister.

Recommandé aux femmes comme aux hommes, le dépistage permet de repérer une lésion avant qu’elle n’évolue en cancer.

Un nouveau test plus simple d’utilisation :

Cette année un nouveau test de dépistage est lancé. Plus efficace et plus fiable, parce que plus sensible, il est aussi plus simple d’utilisation que le précédent. Ce nouveau test, à faire chez soi, est également hygiénique : il ne nécessite plus qu'un seul prélèvement de selles réalisé grâce à une tige qui est à replacer dans un tube hermétique. Il suffit ensuite de l’adresser pour analyse dans l’enveloppe T fournie avec le test.

Si vous avez entre 50 et 74 ans, vous êtes invité par courrier, tous les 2 ans, à vous faire dépister. Dans le cadre du dépistage organisé, le test et son analyse sont pris en charge intégralement par la MSA, sans avance de frais de votre part.

Parce que 95 % des cas de cancers colorectaux surviennent après 50 ans, le dépistage constitue l’arme la plus efficace pour lutter contre cette maladie. Parlez-en avec votre médecin traitant.

Mutualité sociale d'Armorique  www.msa-armorique.fr 

Télécharger la  plaquette d'information